Mesurer les champs électriques et magnétiques alternatifs en basses fréquences

 

Pour pouvoir se protéger efficacement des champs électriques et magnétiques en basses fréquences, que ce soit chez soi ou sur son lieu de travail, il est important de connaître en priorité son niveau d’exposition, de manière à choisir les protections les mieux adaptées.



Pour connaître son niveau d’exposition, il convient de procéder à des mesures. Différents appareils de mesure sont disponibles sur le marché : des détecteurs émettant un signal sonore ou lumineux en fonction de certains seuils, des appareils de mesure affichant les valeurs mesurées sur des écrans à cristaux liquides, des appareils de mesure professionnels sophistiqués permettant des mesures en 3D.



Quel appareil de mesure choisir ?


Tout dépend de vos besoins et de votre budget !

Certains détecteurs ne sont pas suffisamment sensibles pour permettre des mesures cohérentes et fiables.

Nous préconisons pour ces raisons les appareils de la marque allemande Gigahertz Solutions, qui permettent de mesurer le champ électrique et le champ magnétique.

Le choix entre les différents appareils s’effectue en fonction de la bande de fréquences de l’appareil, de ce que l’on souhaite mesurer, et du degré de précision et de sensibilité dont on a besoin. Ainsi, par exemple, si l’on souhaite mesurer les écrans d’ordinateurs et les ampoules fluocompactes, il faut utiliser un appareil dont la bande de fréquence permet de le faire.

Des appareils de mesure sont également disponibles à la location. Cela peut représenter une alternative intéressante au niveau financier, surtout si vous n’avez pas l’intention d’effectuer régulièrement des mesures.

Il est également possible de faire mesurer ces différents rayonnements par un professionnel, qui pourra effectuer un diagnostic électromagnétique complet, tenant compte également de la mesure d’autres types de rayonnements.

Nous vous recommandons dans ce cas de faire appel à une personne équipée de matériels de mesure professionnels, de manière à ce que vous puissiez avoir le diagnostic le plus précis possible, et qui sache vous conseiller au mieux pour réduire voire supprimer ces pollutions. En effet, à quoi cela sert qu’on nous dise que nous vivons dans un environnement pollué si on ne nous dit pas également comment le dépolluer ?



Quelles pièces mesurer ?

 

La chambre à coucher est le lieu à mesurer et à assainir en priorité. En effet, elle doit être le lieu le plus neutre possible, de manière à nous permettre de dormir dans de bonnes conditions et donc de récupérer.

Lorsque vous effectuez des mesures vous-mêmes, il est important de respecter certaines consignes. Nous vous conseillons de mesurer les champs électriques et magnétiques dans votre chambre à coucher en condition nuit, c’est-à-dire lumières éteintes, comme lorsque vous dormez.

D’autres endroits ou vous séjournez longtemps, comme votre bureau ou votre séjour, peuvent également donner lieu à des mesures approfondies. Idem pour votre lieu de travail.



Comment mesurer ?


Les champs magnétiques sont relativement faciles à mesurer. Il suffit pour cela de bien suivre les préconisations indiquées dans le mode d’emploi de l’appareil.

Les champs électriques sont un peu plus difficiles à mesurer, dans la mesure où notre corps peut interférer dans les mesures et donc les fausser. L’appareil de mesure doit dans tous les cas être reliés à la terre. Idéalement, il conviendrait même d’effectuer ce que l’on appelle des mesures « hors potentiel », l’appareil au bout d’une perchette isolante, de manière à limiter au maximum le risque d’erreurs.

Lorsque vous effectuez vos mesures, nous vous conseillons de comparer vos résultats aux standards de la Biologie de l’habitat (SBM). Ces standards très stricts, élaborés par des spécialistes allemands, fonctionnent comme des tableaux, classant les différentes valeurs par cases : aucune anomalie – anomalie faiblement significative – anomalie fortement significative – anomalie extrêmement significative.

En fonction du niveau d’anomalie, vous saurez donc s’il faut faire quelque chose pour corriger et vers quels types de protection vous orienter.

 

Retrouvez cet article et bien d'autres encore sur notre site dédié aux ondes www.ondes-bio.info.