Comment choisir son osmoseur ?

 

Lorsque l’on souhaite obtenir une eau de boisson parfaitement biocompatible, il convient bien souvent de procéder à l’acquisition d’un système d’osmose inverse, plus communément appelé osmoseur.

Or ces appareils étant onéreux, il ne faut pas se tromper et se poser les bonnes questions au moment de l’achat.

Différents paramètres entrent effectivement en ligne de compte, et comme on trouve de tout sur Internet, il est bien souvent difficile de s’y retrouver...



Les questions à se poser pour faire le bon choix :



quel usage souhaitez-vous faire de l’eau osmosée ? Souhaitez-vous l’utiliser uniquement pour l’eau de boisson (auquel cas un petit débit pourrait suffire) ou voulez-vous également l’utiliser pour laver vos fruits et légumes, cuisiner avec (soupes, cuisson des pâtes, du riz, etc.), préparer vos cafés et thés, etc. ?

combien êtes-vous de personnes à consommer de l’eau osmosée ? Entre une personne seule, voire un couple, et une famille de 6 personnes, la quantité d’eau à osmoser par jour est loin d’être la même !

La question de vos besoins journaliers en eau s’avère être un critère crucial. En effet, pour qu’utiliser son osmoseur soit confortable et un plaisir quotidien, il faut qu’il produise suffisamment et suffisamment vite. D’où l’importance également du débit d’eau fourni.

Etes vous régulièrement chez vous ? Les membranes d’osmose inverse ont besoin d’être rincées régulièrement. Si vous êtes chez vous tous les jours (excepté lors de périodes de vacances), vous pouvez sans souci opter pour un modèle non muni d’électronique (pas de rinçage séquentiel de la membrane). Le fait d’osmoser tous les jours de l’eau remplace ce système. Si au contraire vous vous absentez souvent, il vaut mieux prendre un modèle électronique, qui rincera en votre absence. La longévité de la membrane en sera préservée.

Souhaitez-vous un modèle sur ou sous évier ? Cela dépend essentiellement de l’aménagement de votre cuisine et de l’accessibilité de votre meuble sous évier. Cependant, les modèles sur évier fonctionnent souvent avec une carafe de remplissage et sont donc plus lents à produire que les osmoseurs sous évier.

Un modèle avec ou sans réservoir ? Optez impérativement pour un osmoseur sans réservoir, à débit direct (direct flow) ! Les cuves scellées d’un bon nombre d’osmoseurs sous évier ne peuvent en effet être nettoyées et un biofilm a tendance à s’y déposer après quelques années d’utilisation. Même si ce biofilm n’est pas toxique, il est tout de même indésirable et perturbe la qualité de l’eau produite.

Quel budget consacrer à cet achat ?

Une fois que l’on a déterminé l’aspect pratique que devait revêtir l’acquisition d’un osmoseur, la question de son prix vient se poser. Méfiez-vous des osmoseurs bas de gamme, fabriqués en Chine avec des matériaux dont on ignore la composition et la provenance, équipés de membranes de mauvaise qualité, et qui rejettent pour certains plus de 15 litres d’eau pour un litre d’eau osmosée !
Le coût des consommables (filtres et membranes) est important aussi, puisque pour assurer à la fois une qualité d’eau optimale et la longévité de son osmoseur, il convient de les remplacer une à deux fois par an.

Et surtout, comparez ce qui est comparable ! Le débit, le taux de rejet, le taux de rétention de la ou des membranes, la gestion électronique ou non de l’appareil, la présence de pré-filtre chlore et sédiments et de post-filtre stérile, le respect des critères de la Bioélectronique de Vincent sont des éléments déterminants !



Notre sélection :

Sous évier : Twin-Turbo de Rowa, Sirius Automatic et Sirius Basic de Rowa

Sur évier : Luzzi de Rowa

Appareils haut de gamme - Qualité Made in Germany

 

 

 

 

Mise à jour le Mercredi, 01 Juin 2016 09:56